Identifiez vous !



 

Créer un compte

Votre Compte

NOS PRODUITS

RECHERCHER


En raison des fêtes de fin d'année les commandes passées entre Noël et le 15 janvier 2017 ne seront expédiées qu'à partir du 16 janvier 2017. Nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d'année à vous et vos proches.

Vente de miel dans les Alpes-de-Haute-Provence

Vous êtes ici : www.apijouvence-miel-provence.com / Le miel
Vente de miel dans les Alpes-de-Haute-Provence

La société Ruchers Apijouvence, basée à Castellane, produit et vend une grande variété de miel, dans le département des Alpes-de-Haute-Provence. Le miel est la substance sucrée produite par les abeilles à partir du nectar, du miel et autres matières sucrées récoltées sur les végétaux. Il est enrichi de substances secrétées par les abeilles afin de permettre une assimilation directe et une conservation parfaite.

Les abeilles, dont l’évolution remonte à la nuit des temps, savent élever à volonté des reines ou des ouvrières asexuées, par une biochimie naturelle. Elles sont apparues sur Terre en même temps que les fleurs et ont évolué à partir de l’abeille solitaire qui devait tout faire par elle-même. Chez l’abeille évoluée, tout est bien organisé, avec un travail spécialisé suivant l’âge des abeilles. Celles-ci ont dû comprendre que c’était une perte de temps de pondre chacune alors qu’une seule femelle spécialisée suffirait pour maintenir la population de toute une ville.

Cette biochimie des abeilles va très loin puisque la reine sécrète ce qu’on appelle maintenant des phéromones, léchées par les jeunes abeilles et passées de bouche en bouche à la population d’abeilles naissantes. Ces phéromones neutralisent le développement des ovaires de l’abeille, qui se consacre dès lors uniquement à des travaux de nourrice, de bâtisseuse, de nettoyeuse, de récolteuse de nectar et de pollen de propolis.

La propolis est retirée des bourgeons de certains arbres qui sécrètent cette matière pour protéger leurs bourgeons des bactéries et des moisissures. Pour les mêmes raisons, les abeilles récoltent ce produit qui servira à vernir la cire, le bois et maintiendra un milieu sain. Les matières actives de la propolis sont connues, on les nomme les flavonoïdes. Après chaque naissance d’une abeille, la cellule sera nettoyée et désinfectée avec la propolis.

On voit que les abeilles ne vivent que par les plantes desquelles elles retirent tous leurs produits. Qui connaît mieux les plantes que les abeilles ? Cette biochimie leur permet de créer une reine à partir d’un œuf femelle ordinaire, uniquement par le biais de l’alimentation en gelée royale, sécrétée par l’abeille nourrice et dosée dans une cellule plus grande. Les bâtisseuses ont atteint, au fil de l’évolution, le summum de la construction. Les cellules avec un fond pyramidal, servant de départ à trois cellules désaxées de l’autre côté, ont la forme de construction pouvant, avec le minimum de matériaux employés, résister le mieux aux pressions, aux ruptures et contenir en même temps le plus de poids d’un liquide donné. C’est la seule construction impossible à améliorer par l’homme.

Dans le monde entier, le miel a toujours été recherché par les hommes. Les égyptiens l’utilisaient pour la momification tant était connu son pouvoir préservateur. Son mérite antiseptique justifiait de l’employer pour soigner les blessures ; les anciens grecs enduisaient de miel les fruits offerts aux dieux et Pythagore, qui était végétarien, consommait du miel tous les jours et lui attribuait sa longévité.


Les propriétés du miel


Le miel, une source de santé

Depuis les temps les plus reculés, le miel est considéré comme une source de santé. Déjà les grands médecins de l’antiquité, tels Hippocrate et Galien, recommandaient le miel pour combattre de nombreuses maladies. Son usage a toujours été considéré comme un facteur de longévité, permettant d’atteindre un âge avancé sans infirmités. Ce sont la richesse et la diversité de sa composition qui donnent au miel sa réputation d’aliment de santé.

Énergétique, antiseptique, le miel est un laxatif léger, recommandé aux jeunes enfants. Il est émollient, donc il est recommandé d’en consommer lors de crampes. Il est également rafraîchissant. Enfin, il possède généralement les propriétés des plantes dont il provient, c'est-à-dire que ses propriétés sont toujours douces, jamais agressives. Le consommateur peut se référer aux ouvrages du Docteur J. Valnet : « Phytothérapie, aromathérapie et traitement par les légumes et les fruits » pour connaître certaines propriétés. Le miel étant la quintessence des plantes, sa couleur, sa texture et son arôme différeront suivant les fleurs et la nature du sol.

Les miels les plus recommandés et d’ailleurs les plus recherchés sont les miels provenant d’une nature sauvage des garrigues ou de montagnes non polluées par les industries et les pesticides de toutes sortes de l’agriculture moderne. Du fait d’une densité florale bien moins importante que dans les grandes cultures, dans la nature sauvage, la production par ruche est souvent faible. Par exemple : une récolte normale et moyenne de miel de thym dépasse rarement 5 kg par ruche alors qu’elle est souvent de 15 kg sur le colza. Cela justifie un prix plus élevé pour le miel de thym que pour le miel de colza. Le miel de thym est d’ailleurs pratiquement introuvable dans le commerce et l’apiculteur qui le récolte le conserve par préférence pour ses clients réguliers.

Tirés des ouvrages du docteur J. Valnet « aromathérapie et phytothérapie » voici sommairement quelques propriétés principales des plantes, dont sont issus certains miels que Ruchers Apijouvence produit dans la nature sauvage des Alpes-de-Haute-Provence :

  • la lavande : antiseptique, pulmonaire, antirhumatismale, antimigraineuse, vermifuge, excès de tension artérielle ;
  • le thym : hypertenseur, antiseptique et bactéricide puissant (intestinal, pulmonaire, urinaire). Une des meilleures plantes contre grippe, angine, rhume de cerveau ;
  • la sarriette : digestive, stimulante de l’intellect et des corticosurrénales, aphrodisiaque ;
  • le romarin : plante pourvue de nombreuses propriétés, stimulant général, cholagogue, cholérétique (augmente la sécrétion biliaire), recommandée dans l’hépatisme ;
  • le pin : antiseptique puissant des voies respiratoires, des voies urinaires et hépatiques, balsamique, dynamisant ;
  • le châtaignier : favorise la circulation sanguine, reminéralisant. Contre-indiqué aux diabétiques ;
  • la bruyère : diurétique puissant et antiseptique urinaire. Sédatif des voies urinaires ;
  • toutes fleurs du printemps : très énergétiques, convenant spécialement aux sportifs ;
  • le tournesol : recommandé pour un cholestérol trop élevé.

La cristallisation des miels


Production de miel

Certains miels, du fait de la composition de leurs sucres, peuvent rester liquides très longtemps. Cas typique du miel d'acacia, composé essentiellement de fructose. Or le fructose est stocké par le foie sous forme de glycogène et utilisé, au fur et à mesure, de ses besoins. Le foie, qui est le laboratoire de l'organisme humain, se trouve spécialement bien de cet apport. Cela a fait dire par certains que le miel est bon pour les diabétiques, ce qui est faux, car si le diabète peut s'accommoder d'un peu de fructose, en cas de trop grande consommation, ce que le foie ne peut plus stocker sera transformé en glucose et sera nocif aux diabétiques.

La cristallisation du miel est un phénomène naturel (tous les miels finissent par se cristalliser). Elle se produit rapidement s'il est riche en glucose et moins rapidement s'il y a prédominance de lévulose fructose. En effet, les nectars récoltés sur les fleurs ou sur le miellat des végétaux (pin, sapin, chêne) n'ont pas tous la même composition en sucres. Cela fait du miel un produit d'une grande complexité.

Beaucoup de plantes mellifères ont un nectar composé essentiellement de saccharose. Ce sucre n'est pas directement assimilable par notre organisme, ni d'ailleurs par celui des abeilles. Celles-ci possèdent des glandes qui sécrètent de l'invertine dans le nectar. Cette diastase assure la transformation du saccharose en glucose et lévulose par moitié. Les sucres sont ainsi intervertis et rendus directement assimilables. Cela fait du miel le produit le plus intéressant pour le foie, qu'il soulage d'un travail rendu inutile. En effet, le glucose passe directement dans le sang (apport énergétique) et le lévulose est stocké par le foie sous forme de glycogène, qui enrichit ses cellules.

Les abeilles font ce travail de prédigestion pour avoir des réserves d'hiver, qui ne demanderont plus de travail à leur organisme et permettront un apport calorique presque sans déchets. Avec du bon miel, les abeilles arrivent à hiverner sous un climat aussi rude que l’Alaska, en ne faisant leurs déjections que lorsque la température extérieure atteint centigrade et permettra une sortie aux premiers beaux jours de la fin de l'hiver. Avec du saccharose, les abeilles font leurs déjections dans la ruche, ce qui entraînera des maladies et la mort de la colonie.

Certaines plantes comme les crucifères (navettes, colza, moutarde) ont leur nectar déjà riche en glucose et celui-ci cristallise donc rapidement. Les grains ou cristaux seront fins et le miel sera généralement dur et même très dur. Par contre, un miel très riche en lévulose, comme celui d'acacia, restera liquide longtemps, parfois près de deux ans. Lorsque le miel met longtemps à cristalliser, il fait généralement de gros cristaux. Certains pays pasteurisent leur miel d'acacia afin qu'il reste liquide encore plus longtemps, pratique que Ruchers Apijouvence refuse de faire, afin de garder tout le caractère naturel du miel. Dans les Alpes-de-Haute-Provence, quelques miels restent liquides naturellement assez longtemps : le miel d'acacia, le miel de pin et parfois, à un degré moindre, le miel de thym.

Si vous trouvez dans le commerce, en hiver, du miel liquide et que la dénomination florale est autre que celles citées plus haut, il s'agit de miel traité par la chaleur et refondu pour le rendre liquide pendant la période de vente. En dehors de l'époque de récolte, il vaut mieux acheter le miel sous sa forme cristallisée et si vous le préférez liquide, le réchauffer vous-même au bain-marie, en ne dépassant pas 50°C. Il restera liquide près d'un mois. Si vous n'avez pas détruit son équilibre, vous le verrez de nouveau cristalliser de façon homogène. Pour ramollir le miel, vous pouvez aussi mettre le pot sur un radiateur de chauffage central.

Les miels les plus énergétiques, qui conviennent le mieux aux sportifs, sont les miels de printemps et de toutes fleurs, riches en glucose. Les autres miels de Ruchers Apijouvence, délicatement parfumés et au goût caractéristique (lavande, sarriette, romarin, thym, pin, acacia, châtaignier, bruyère) seront choisis pour leurs propriétés particulières.

Depuis plusieurs années, les apiculteurs de Ruchers Apijouvence refusent de transhumer leurs ruches dans les régions de grandes cultures, du fait de l'emploi de plus en plus constant d'insecticides et de pesticides de toutes sortes, à fortes rémanences, qui amène la mort des butineuses. S’ils récoltent moins dans une nature sauvage, ils récoltent des produits plus naturels. Les abeilles s'en portent mieux et les clients aussi.

FRAIS DE PORT
MON PANIER ( 0 Produit )
Votre panier est vide
Ruchers Apijouvence
Le Cheiron
04120 CASTELLANE
Alpes-de-Haute-Provence
Tel : 04 92 83 61 43
Tel : 09 75 46 48 47
A Propos de nous :
Mentions Légales
Partenaires
Conditions générales de vente
Partager : Partager sur facebook Partager sur Twitter Partager sur Delicious Partager sur Yahoo
Livraison

Paiement Sécurisé